Projet « Bridge of Water » de Mobile Water Services Alstom, Suisse

Les besoins

La turbine à gaz de la centrale d’essais peut produire jusqu’à 500 mégawatt. Le refroidissement nécessaire de l’entrée d’air de la turbine à gaz s’effectue via un circuit à vapeur d’eau. Le taux de silice (SiO2 ) ne doit pas excéder 20 ppb pour éviter la formation de dépôts qui pourraient endommager l’échangeur de chaleur. Pour cela la station interne de traitement d’eau produit de l’eau ultra-pure. Lorsque cette station de traitement d’eau a dû être mise à neuf, Alstom a commandé une station de traitement Veolia pour une période de cinq semaines. Cette solution temporaire devait être capable de fournir en eau déminéralisée deux réservoirs de 1 700 mchacun.

La solution

Deux jours plus tard, Veolia est arrivé sur place depuis le Royaume-Uni et les Pays-Bas. Une unité de prétraitement par osmose inverse MORO-24C et une unité de polissage par résines échangeuse d’ions mélangées MODI-15000 d’une capacité de 100 m3/h, assistées par une unité de pressurisation à 6 bar.

Les avantages

Il n’est pas nécessaire de régénérer la résine échangeuse d’ions sur site. A l’épuisement de la résine Veolia a remplacé la remorque MODI avec une unité identique fraîchement régénérée – jusqu’à 60 tonnes de résine régénérée chaque jour. Grâce à son vaste portefeuille de solutions mobiles en Europe, Mobile Water Solutions est capable de répondre aux demandes avec la plus grande réactivité.